So Far, My Love

Live Rehearsal

Performances

Press

About

PRESS: MUSICAL DISCOVERIES • December 2007

...Traduction Française...

(30 décembre 2007)

Chanteuse, auteur, musicienne, graphiste, peintre, Astrid Chevallier est décidément une artiste multi-dimentionelle. En tant que musicienne, elle a commencé à jouer de la flûte traversière et à étudier la musique classique à l'âge de 6 ans. Elle a joué solo et avec des orchestres pendant douze ans. La vie l'a emmenée de sa france natale jusqu'en Autriche ou elle obtient son Baccalauréat avec la mention "excellent" en Musique et en Arts Plastiques. Astrid déménage à Paris pour étudier les Arts Plastiques et pour suivre des cours de chant et de guitare. Elle organise des cessions d'improvisation rock blues avec d'autres étudiants en Art, et se produit en tant que chanteuse d'un groupe punk local. Son premier album, "So Far, My Love" (Astrid Chevallier (USA) 837101197786, 2006) est une collection diverse de quatorze morceaux expérimentaux - ambiants - et pop.

Astrid signe l'écriture, l'enregistrement et la production, elle a joué tous les instruments et délivré tout le travail vocal de l'album. Elle est assistée sur un morceau par Kamil Rustam (guitare solo, production) et partage le titre de productrice avec Santino sur deux autres titres. La musique est riche de guitares et de basses. Les morceaux pop contiennent des refrains mémorables tandis que les autres dégagent ce même type d'harmonie chaleureuse et sensuelle que propose le groupe allemand Chandeen. Le son a une facture européenne tout au long de l'album.

La diversité des morceaux proposée sur l'album d'Astrid démontre que l'artiste possède un vaste talent musical, et permet de toucher une vaste gamme d'auditeurs. L'attention prétée au détail dans la production donne un résultat superbe. Les morceaux à sonorité punky comme "A Million Miles Away" et "Wake Up" démontrent la puissance de la voix d'Astrid ainsi que sa précision enlevée à la guitare. Les auditeurs seront particulièrement intrigués par le mélange efficace des styles sur ses morceaux.

L'orientation ambiante de plusieurs sections de l'album, dont la brève ouverture "Reverse" mais surtout le rythmique "We're Gonna Dance" et le morceau remarquable "The World", sont particulièrement accessibles et vont amener nombre d'auditeurs à une comparaison avec Chandeen, un des groupe européen préféré du staff éditorial. Le morceau punky pop "Suitcase" ressort également, constitué de riches guitares (oui, écoutez les riffs tout au long de la chanson) et d'arrangements de clavier qui soutiennent des superpositions de voix crystallines et presque parlées.

Le refrain mémorable du morceaux enlevé new wave pop "I Will Wait" est particulièrement illustratif de l'abilité d'Astrid à expérimenetr sans dériver trop loin de l'accessible. Le rythme dance et les superpositions de voix crystalines de "Running Away" se combinent également pour un résutat superbe et mémorable.

L'écriture et l'enregistrement expérimentaux requièrent beaucoup de courage, particulièrement sur un premier album. "After Cirque" est l'un des morceaux expérimentaux sur l'album avec des percussions pulsatives et des violons qui soulignent des superpositions d'harmonies vocales. Des images rappelant le Cirque du Soleil risquent de se former dans l'esprit des auditeurs familiers avec leurs spectacles, que ceci fut voulu par Astrid ou pas. Les particularités de l'artiste émergent dans les effets sonores sur "Bug" et les incantations de "Pluie", tous deux des numéros très expérimentaux qui vont régaler certains auditeurs mais pas d'autres.

Il est clair qu'Astrid Chevallier est une artiste multi-dimentionelle très talentueuse. Bien que tous les morceaux sur cet album ne vont pas plaire à tous les auditeurs, il y a assez de chanson pour attirer l'attention d'une large gamme d'enthousiastes. Les morceaux ambiants - et orientés pop - ont principalement retenu l'attention du staff éditorial ici. Astrid est également talentueuse et intéressante sur scène; regardez les nombreux enregistrement vidéos des concerts live d'Astrid sur son site web.
So Far, My Love est disponible sur CDBaby.

Download the article as a PDF
link: www.musicaldiscoveries.com